Initiative de la place financière suisse

Investir dans l’avenir

Un transfert d’argent fiable et rapide est indispensable pour toute puissance économique. Comme l’approvisionnement en eau ou en électricité, le trafic des paiements joue un rôle essentiel pour l’économie. Les paiements traités chaque année par l’intermédiaire du trafic des paiements interbancaires (de banque à banque) représentent un volume de quelque CHF 39 000 milliards, dont environ CHF 7000 milliards de paiements de client. Au total, les montants qui transitent par l’infrastructure des établissements financiers représentent près de 60 fois le PIB suisse – un travail d’Hercule sans lequel la place économique suisse ne pourrait pas exister ni se développer.

Deux moteurs: la numérisation et la règlementation

La part des paiements de client effectués électroniquement a augmenté à 74% au cours des dernières années. Bien qu’ils soient électroniques, le processus dans son ensemble, de facturation jusqu’à la réception du paiement, n’est pas à l’abri des ruptures de média et se révèle donc coûteux, inefficace et sujet à erreur. Compte tenu de la transformation progressive des processus commerciaux, il semble aujourd’hui obsolète que l’émetteur de factures mette sur papier des informations numériques qui seront ensuite à nouveau numérisées par le client. Les nouvelles exigences réglementaires (ordonnance de la FINMA sur le blanchiment d’argent ou recommandations du Groupe d’action financière) ne peuvent aujourd’hui pas être entièrement respectées, étant donné que les informations du donneur d’ordre n’arrivent pas pour tous les virements jusqu’à la banque du créancier, qui est responsable de l’évaluation approfondie des risques. Seuls le remplacement des bulletins de versement et l’introduction de la QR-facture permettront de fournir les bases nécessaires à cet effet.

Dans l’ensemble, plus d’un milliard de virements sont traités chaque année par le trafic des paiements. Pour garantir une telle performance à long terme et le respect de toutes les dispositions, le trafic des paiements sera harmonisé au cours des prochaines années et paré pour l’avenir.
Pour en savoir plus sur la réglementation
Pour en savoir plus sur la numérisation